Subvention canadienne pour l’épargne-études - Aperçu

1. Aperçu

La Subvention canadienne pour l’épargne-études est une somme d’argent que le gouvernement ajoute au régime enregistré d’épargne-études (REEE) de votre enfant pour aider à faire croître ses économies. Une fois que votre enfant aura obtenu son diplôme d’études secondaires, il pourra retirer cet argent afin de payer des études à temps plein ou à temps partiel dans :

  • un programme d’apprentissage;
  • un programme offert par un cégep;
  • un programme offert par une école de métier;
  • un programme offert par un collège;
  • un programme offert par une université.

Fonctionnement de la Subvention canadienne pour l’épargne-études

Pour recevoir la Subvention canadienne pour l’épargne-études, vous devez avoir ouvert un régime enregistré d’épargne-études (REEE) pour un enfant. (N’importe qui peut cotiser à un REEE; il n’est pas nécessaire d’être le parent du bénéficiaire.)

La Subvention canadienne pour l’épargne-études de base s’élève à 0,20 $ pour chaque dollar que vous cotisez, jusqu’à un maximum de 500 $ sur une cotisation annuelle de 2 500 $. Si vous n’êtes pas en mesure de cotiser pour une année donnée, vous pouvez vous rattraper par la suite. Consultez les renseignements sur le droit au report.

Cette subvention est offerte jusqu’à la fin de l’année civile durant laquelle l’enfant atteint 17 ans.

Selon le revenu familial net du responsable de l’enfant, ce dernier peut également être admissible à la Subvention canadienne pour l’épargne-études supplémentaire (SCEE supplémentaire). Cette subvention ajoute un supplément de 10 % ou de 20 % au premier montant de 500 $ cotisé au REEE chaque année.

Pour obtenir plus de renseignements, visitez la page sur la Subvention canadienne pour l’épargne-études supplémentaire.

Date de modification :